Page:Remy - Les ceux de chez nous, vol 5, Quelle bonne sirope, 1916.djvu/5

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


V

Quelle bonne sirope!

J’aime la sirope !

Mais on ne veut jamais m’en donner assez. C’est si bon pourtant, humm ! Magnîz à gins s’i v’plaît, parêt, que ma tante crie de toutes ses forces, quand c’est que je m’dépêche trop fort pour mordre ma tartine de sirope, en makant mes pieds sur les bois de ma chaise. Et comme c’est drolle, est-ce pas, que la bonne sirope soye justement faite avec les plus laides mauvaises poires et les vermoyeuses pommes que les cochons même ne veulent pas quand c’est qu’ils courent dans la prairie pendant qu’on nettoie leur écurie. Et quand il a fait tant du vent la nuit, nous allons avec des banstais et même une plate banse aux draps pour ramasser et rascoyi les frûtes qu’ont tombé. Je mords un petit peu dans chaque pour savoir, mais elles sont toujours dures et sèkes comme le man-