Page:René de Pont-Jest - Le Procès des Thugs.djvu/226

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

troublèrent le silence de la nuit. Ces sculptures, qui semblaient orner les murailles s’étaient animées ; elles étaient devenues des oiseaux de proie qui s’élançaient au-dessus des eaux sacrées pour y attendre et s’y disputer les cadavres.

C’était le dernier et sinistre épisode du procès des Thugs.

Dans la cour des Morts, des bûchers où crépitaient des débris humains, et autour desquels s’agitaient les ombres des Hindous ; à quelques pas de là les flots noirs et boueux du fleuve qui se refermaient avec un bruit sourd sur les cadavres ; et dans l’espace, mille oiseaux farouches envoyant aux échos des rives leurs clameurs vibrantes, en multipliant autour de leur horrible curée les cercles concentriques et les ellipses de leur vol.

Au loin, à l’horizon, les guirlandes de feu de l’illumination de la ville que réfléchissaient des eaux sacrées, et la société européenne qui fêtait sa délivrance et le châtiment des sectateurs de Kâly !


XXXII

QUELQUES ANNÉES PLUS TARD.



Mais si la répression du Thugisme rendait le repos à la population européenne et si l’œuvre terrible de la justice consolidait la puissance britannique dans la presqu’île hindoustane, ce ne devait être que pour un laps de temps relativement court.

L’Angleterre allait bientôt comprendre qu’entre les asservis et les conquérants, la haine ne pouvait que sommeiller !

Et le réveil des Hindous devait être terrible !

En effet, au mois de mai 1857, sous le gouvernement de lord Canning, les bruits les plus sinistres commencèrent à circuler.

Une vieille prophétie, soigneusement entretenue dans l’esprit populaire, assignait à la centième année de leur séjour aux Indes le terme de la domination des étrangers. Or, c’était en mai 1757 que l’occupation anglaise avait commencé.

La révolte éclata et s’étendit avec la rapidité de la foudre, et comme il fallait surtout qu’elle parût avoir un caractère religieux, les cipayes de l’armée du Nord se soulevèrent sous le prétexte que les cartouches qui leur avaient été distribuées étaient enduites de graisse de porc, animal immonde selon les brahmines.

Dix jours plus tard, le centre de la presqu’île était à feu et à sang et Delhi, une des villes les plus importantes du Nord, tombait entre les mains des rebelles.