Page:René de Pont-Jest - Le Procès des Thugs.djvu/345

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

René de Pont-Jest - Le Procès des Thugs (illustrations).djvu
Lorsqu’il aperçut un énorme caïman… (Page 346.)

s’était relevé pour frapper son cheval, et qui s’était ensuite jeté dans le marais où il avait disparu.

— Ton cheval, Somney, ton cheval, cria-t-il à l’artilleur en se relevant.

Mais la monture de celui-ci avait eu le même sort que la sienne.

Lui aussi était à pied, seulement il s’était vengé de sa chute en brûlant la cervelle de son agresseur.

Stilson était resté seul en selle ; son cheval avait franchi d’un bon l’assassin chargé de l’arrêter.

Il était à quelques pas des Hindous, superbe de colère et de courage, et