Page:Renan - Histoire des origines du christianisme - 6 Eglise chretienne, Levy, 1879.djvu/570

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



II


SUR LA DATE DU LIVRE DE TOBIE.


L’époque où fut composé le livre de Tobie est très-difficile à fixer. De notre temps, des critiques distingués, MM. Hitzig, Volkmar, Grætz, ont rapporté cet écrit aux temps de Trajan ou d’Adrien. M. Grætz[1] le rattache aux circonstances qui suivirent la guerre de Bar-Coziba, et en particulier à l’interdiction qui, selon lui, fut faite par les Romains d’enterrer les cadavres des Juifs massacrés[2]. Mais, outre que le fait d’une pareille interdiction n’est fondé que sur des passages du Talmud dénués de sérieuse valeur historique, l’importance caractéristique attribuée dans notre livre à la bonne œuvre d’enterrer les morts s’explique d’une manière bien plus profonde, ainsi que nous allons le montrer tout à l’heure. Trois grandes raisons, selon nous, empêchent d’accepter pour le livre de Tobie une date aussi basse et interdisent de descendre, au moins pour la composition du livre, au-dessous de l’an 70.

1° La prophétie de Tobie (xiii, 9 et suiv., xiv, 4 et suiv.), qui doit naturellement être prise comme une prophetia post

  1. Gesch. der Juden, IV, p. 180-182, 466-467.
  2. Voir ci-dessus, p. 211.