Page:Renard - Outremort et autres histoires singulières, Louis-Michaud, 1913.djvu/128

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
124
L’HOMME AU CORPS SUBTIL

mais !… Quant aux pieds, vraiment c’était l’A B C de la déduction… Ah ! Sambreuil ! la honte… la honte d’abuser ce pauvre niais ! Et le supplice de mentir à cet enfant que j’allais prendre au piège de ma fausseté !… Ah, non ! je n’étais pas né pour être bourreau ! »

Je lui dis gravement, une main sur son épaule et les yeux dans les yeux :

— « Mon ami, ne croyez-vous pas que c’est votre tour de raisonner faux ? Vous avez purgé la terre d’un monstre ; vous tenez d’Hercule, de Thésée et de Celui qui précipita Lucifer aux flammes éternelles, comme vous avez fait du nouveau Satan. Bouvancourt, il me semble que vous devriez ressentir une grande satisfaction divine… »

— « Oui, » soupira le physicien, « je suis bourrelé de satisfaction. »

Et comme j’insistais sur le caractère fabuleux de l’événement, il me démontra que c’était une illusion.

— « Penser », dit-il, « que nous pouvons plonger dans la terre, c’est aussi naturel que penser : Peut-être existe-t-il des créatures