Page:Revue des Deux Mondes - 1829 - tome 2.djvu/194

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
188
BAVIÈRE.

cens de l’éligibilité, et persistèrent dans leur amendement concernant les archevêques et l’évêque.

La seconde chambre, saisie une troisième fois du projet, ne s’opposa plus aux prétentions des archevêques ; mais elle rejeta l’exception proposée pour les provinces rhénanes, et insista sur la fixation du cens d’éligibilité à cinq florins. La chambre haute vota la loi ainsi amendée ; le roi la sanctionna à son tour, et, au mois de février dernier, les premières élections des conseillers provinciaux ayant eu lieu, les choix tombèrent en général sur des hommes dignes de la confiance de la nation.

Nous résistons au désir que nous aurions de rendre un compte plus étendu des travaux des chambres bavaroises pendant la longue et importante session qui vient de s’écouler. Nous aurions voulu appeler également l’attention publique sur la discussion animée qui a suivi la présentation du projet de loi sur le duel, et dont le vote définitif a été ajourné. Nous croyons toutefois que les détails auxquels nous venons de nous borner pour le moment ne paraîtront manquer ni d’intérêt ni d’à propos.

Y…