Page:Revue des Deux Mondes - 1830 - tome 1.djvu/318

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
ASIE.

RELATION INÉDITE
D’UN VOYAGE AU JAPON ;
PAR DON RODRIGO DE VIVERO Y VELASCO,
GOUVERNEUR GÉNÉRAL DES ÎLES PHILIPPINES.
(Deuxième article.[1])

Deux jours après mon arrivée, le Prince héréditaire, qui m’avait déjà fait visiter deux fois par son général de mer, m’envoya son secrétaire nommé Consecunduno pour me dire que je pouvais aller lui baiser la main, ce que je fis un après-midi, vers les quatre heures. Je m’estimerais heureux de pouvoir réussir à donner une idée exacte de tout ce que je vis d’admirable, tant sous le rapport matériel des édifices et des palais de cette résidence

  1. Voyez le cahier précédent, page 101