Page:Revue des Deux Mondes - 1830 - tome 1.djvu/467

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
459
MÉLANGES.
milles géog. carrés hab.
En 1795, Catherine meurt 
336,646 36,000,000
En 1825, Alexandre meurt et laisse à Nicolas Ier 
» 60,000,000


En admettant l’exactitude du tableau ci-dessus, cet empire aurait acquis quarante millions d’habitans dans l’espace d’un siècle.

B…


STATISTIQUE DE LA POPULATION DES DIX-HUIT PROVINCES ET DE L’ARMÉE CHINOISES, D’APRÈS LE DÉNOMBREMENT DE 1790.

La Chine, proprement dite, est divisée maintenant en dix-huit provinces, subdivisées chacune en plusieurs départemens, et toutes ayant une administration particulière dont l’administration générale est le centre.

1o La province de Tchi-li a pour capitale Péking. Elle est séparée de la Mongolie au nord, par la grande muraille. Elle se divise en dix-sept départemens, et compte une population de 3,504,038 individus.

2o et 3o Provinces de Kiang-su et de Ngan-hoei, formant ensemble l’ancien Kiang-nan. La capitale de la première de ces provinces est Nan-king ; celle de la seconde Ngan-king-fou. Elles sont divisées en vingt-quatre départemens, et ont ensemble une population de 30,405,258 habitans.

4o Province de Kiang-si capitale Nan-tchang-fou, population 5,922,000.

5o Province de Tche-kiang : capitale Hang-tchéou-fou, population 18,975,099, divisée en douze départemens.

6o Province de Fou-kian : capitale Fou-tchéou-fou, population 1,648,528, divisée en douze départemens.