Page:Revue des Deux Mondes - 1840 - tome 21.djvu/206

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


moins convaincu ; on fera, dit-il, ce qu’on voudra de ces passages de Mme de Sévigné, témoin de ses derniers momens : « Je crains bien pour cette fois que nous ne perdions M. de La Rochefoucauld ; sa fièvre a continué ; il reçut hier Notre-Seigneur mais son état est une chose digne d’admiration. Il est fort bien disposé pour sa conscience, voilà qui est fait… Croyez-moi, ma fille, ce n’est pas inutilement qu’il a fait des réflexions toute sa vie ; il s’est approché de telle sorte de ces derniers momens qu’ils n’ont rien de nouveau ni d’étranger pour lui. » Il est permis de conclure de ces paroles, ajoute M. Vinet, qu’il mourut, comme on l’a dit plus tard, avec bienséance.

On a rassemblé dans les pages suivantes un certain nombre de pensées qui ont paru plus ou moins analogues de forme ou d’esprit aux Maximes. Si, au premier vent qu’on en eut, l’envie en prenait comme un rhume vers 1665, rien d’étonnant que nous l’ayons gagnée à notre tour par un long commerce avec le livre trop relu. Il faut y voir surtout un dernier hommage à l’auteur, et même d’autant plus grand qu’on aura moins réussi.


I. Dans la jeunesse les pensées me venaient en sonnets, maintenant c’est en maximes.

II. En entrant au bal masqué, tout paraît nouveau ; mais il vient un moment où l’on peut dire à toute cette bigarrure : Beau masque, je le connais !

III. La vanité dans l’homme est comme du vif-argent : chez les uns en masse, en globules chez d’autres. Quelques-uns se flattent de la détruire. Dès qu’ils voient le moindre globule, ils y mettent le doigt et le réduisent en parcelles : mais il y a toujours le même poids et la même quantité.

IV. Les humeurs et les mœurs sont diverses ; mais elles rentrent toutes dans une certaine quantité de formes qui se reproduisent invariablement.

V. L’étude de la nature humaine est infinie : au moment où l’on croit la tenir et se pouvoir reposer un peu, elle échappe, et c’est à recommencer.

VI. Nos opinions en tout résultent de la nature individuelle de notre esprit bien plus que des choses.

VII. Si nous serrions bien de près notre persuasion la plus chère, nous verrions que ce que nous appelons plus ou moins folie dans les autres, c’est tout ce qui n’est pas purement et simplement notre