Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 90.djvu/294

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


beaucoup moins que dans le nord, 20 cents la livre contre 30 cents (0 fr. 78 cent, contre 1 fr. 17 cent.). Dans tout cela, pas l’ombre d’une de nos misères industrielles, point de privation, point de souffrance : l’Américain ne s’obstinerait pas dans un métier où il y ©aurait trop à pâtir.

Ce budget de l’ouvrier d’outre-mer, qui porte sur les premiers besoins de la vie, donne lieu à quelques réflexions. La dépense y est de beaucoup supérieure à ce que nos ouvriers ont à payer pour les mêmes objets. En effet, 20 francs ou 22 francs par semaine sont chez nous, dans beaucoup de cas, la totalité du salaire, qu’absorberaient dès lors les vivres et le logement, sans rien laisser de disponible pour le vêtement, l’entretien, les frais d’école et la monnaie de poche, dont il faut bien faire la part. Pas plus en Amérique qu’en Europe, on ne se passe de ces nécessités-là, et comment y pourvoir ? Tout uniment par un supplément de recettes, en d’autres termes par une meilleure rétribution des services. Il y a quarante ans que l’on cherche le mot du problème social ; les Américains croient l’avoir trouvé d’emblée et sans beaucoup d’efforts : ils ont augmenté les salaires. Rien de plus curieux à ce sujet qu’une page du mémoire où M. Engel compare en quelques tableaux les prix de la main-d’œuvre en Europe et en Amérique dans tous les détails du traitement du coton. On n’ignorait pas qu’entre les deux pays l’écart était considérable ; mais ce document montre combien cet écart s’est aggravé. Pour ne pas abuser des chiffres, nous ne citerons que les plus saillans. Dans les filatures, un contre-maître américain a 280 francs par quinzaine, tandis que le contre-maître français n’en a que 60 ; le chauffeur américain a 84 fr. 25 cent., le chauffeur français 36 fr., et ainsi du reste : les soigneuses de cardes ont 42 fr. contre 16 fr., les conducteurs d’automates 93 francs contre 43 francs, les débourreurs 84 francs contre 36 francs, les bobineuses 50 francs contre 14 fr. Dans le tissage, mêmes proportions ; enfin dans les impressions, les contre-maîtres ont 156 fr. contre 60 francs, l’ouvrier sur rouleaux responsable des malfaçons de 117 fr. à 195 fr. contre 80 fr. et 50 fr. Le reste des tableaux garde à peu près les mêmes rapports, soit une marge de 125 pour 100 en plus que les salaires américains ont sur les nôtres. Pour quelques articles, la proportion est même des deux tiers contre un tiers et des trois quarts contre un quart. C’est là encore, dans les plans de la politique locale, une aime contre l’Europe et une amorce pour l’immigration. L’Europe résiste, l’immigration craint des pièges ; mais l’effet voulu ne s’en produit pas moins, et la confédération compte aujourd’hui plus de 40 millions d’âmes.

Au fond, qu’on ne s’y trompe pas, cette fortune se compose d’apparences, au moins pour une bonne part ; c’est affaire d’habiles