Page:Revue des Deux Mondes - 1877 - tome 23.djvu/672

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


UN
VOYAGE PRINCIER
DANS L'INDE

The Prince of Wales’ tour in India, Greece, Egypt, Spain and Portugal, by W. H. Russel, with illustrations by Sidney F. Hall, M. A. Londres 1877. Sampson Low et Cie.

Le 6 décembre 1664, Aureng-Zeb quittait Delhi pour passer un an dans les fraîches vallées du Cachemire. Il faut lire les mémoires du médecin Bernier, qui nous a laissé une relation de ce voyage, pour se faire une idée des fatigues, des délais, des embarras, des périls même qui étaient alors l’accompagnement inévitable d’une pareille excursion. Voici qu’à deux siècles de distance un futur successeur d’Aureng-Zeb sur le trône de l’Hindoustan a voulu visiter, non plus uniquement les plaines de l’Inde septentrionale, mais les trois faces du vaste triangle qui est devenu le domaine britannique au sud de l’Himalaya, et rien mieux que le contraste de ce nouveau voyage princier ne pourrait marquer l’intervalle qui, sur l’échelle de la civilisation, sépare l’Inde anglaise de l’Inde mogole. Ainsi, pour ne citer qu’un fait, Aureng-Zeb avait dû consacrer presque deux mois et demi à franchir les 150 lieues qui séparent Delhi de Lahore : ce même trajet a coûté une simple nuit au prince de Galles, qui d’ailleurs, durant les quatre mois de son séjour dans l’Inde, n’a pas parcouru moins de 12,776 kilomètres, dont la moitié en chemin de fer ! A la vérité, tandis que