Page:Revue des Deux Mondes - 1883 - tome 58.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA
CHARITE PRIVEE
A PARIS

III.[1]
LES HOSPITALIERS DE SAINT-JEAN-DE-DIEU.


I. — JEAN CIUDAD.

Que fut le fondateur de cette institution charitable entre toutes ? Un saint, selon l’église ; un fou d’après les aliénistes ; pour le philosophe, un homme auquel nulle faiblesse, nulle vertu ne fut refusée et que la vue des misères dont il fut le témoin et souvent la victime entraîna vers le bien. Il s’appelait Jean Ciudad et naquit le 8 mars 1495 en Portugal, dans la petite ville de Montemor-o-Novo. On a miraculé son enfance, sa jeunesse, sa folie, sa vie tout entière, et il est parfois difficile de retrouver la vérité au milieu des fables dont on l’a entourée. On parvient cependant à distinguer l’histoire au travers de la légende et à déterminer les traits principaux d’une existence qui n’avait pas besoin de l’intervention du

  1. Voyez la Revue du 1er avril et du 15 mai.