Page:Revue des Deux Mondes - 1887 - tome 84.djvu/167

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LA

VIE DE CHARLES DARWIN


Life and Letters of Charles Darwin, par Francis Darwin, 3 vol. in-8o, 1887.


Charles Darwin est un des plus grands penseurs qui aient encore vécu, un des hommes qui ont le plus profondément remué et fécondé le champ de la pensée humaine. Il n’eut jamais d’autre culte que celui de la science, il ne rechercha ni gloire, ni honneurs, content de tracer, dans une vie paisible et austère, son sillon large et profond, sans crainte, sans émoi, ne voyant, n’aimant, ne poursuivant que la vérité. Sa vie a un charme puissant, celui qui résulte de l’alliance de la grandeur de la pensée avec la simplicité du cœur, la modestie et le naturel, alliance trop rare, et que l’on prise doublement en raison de sa rareté même. À la connaître, on éprouve bientôt que l’affection, la sympathie, le disputent à l’admiration. Et ce n’est pas là le fait d’un artifice, d’une habileté du biographe, qui, dans le cas actuel, pourrait être suspect en sa qualité de fils. Ce n’est en effet qu’une autobiographie que cette vie de Darwin, une autobiographie écrite au jour le jour, composée de lettres intimes, adressées à des savans tels que Lyell, Hooker, Gray, Huxley, à des amis d’enfance, et dans lesquelles Darwin se révèle en toute simplicité, avec tout son naturel. Mais c’est aussi ce qui permet au lecteur de s’abandonner en toute confiance à son impression. Il sait que les pièces qu’il a sous les yeux sont authentiques et que l’on ne cherche point à surprendre sa religion.

La biographie que nous voulons analyser ici comprend trois élé-