Page:Revue des Romans (1839).djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Hermione et Judith, 4 vol. in-12, 1822. — Les Héritiers du duc de Bouillon, ou les Français à Alger, 4 vol. in-12, 1816. — Les Vénitiens, ou le Capitaine français, 4 vol. in-12, 1817.


BAST (Amédée de), né à Paris le 8 septembre 1795.


Dans l’impossibilité où nous nous trouvons de donner l’analyse de quelques-unes des productions de ce fécond romancier, nous nous contentons d’en citer les titres : l’Éclaireur, in-12, 1824. — Soirées de Madrid, 4 vol. in-12, 1824. — La Tête noire, 4 vol. in-12, 1828. — La Petite-Nièce de Ninon, 4 vol. in-12, 1829. — Les Nuits étoilées, 2 vol. in-12, 1829. — La Courtisane de Paris, 4 vol. in-12, 1830. — L’Enfant de chœur, in-8, 1832. — Les Deux Vétérans, 4 vol. in-12, 1833. — Le Perruquier du grand-duc, 4 vol. in-12, 1833. — La Conspiration de Marmouzets, 4 vol. in-12, 1833. — Les Deux Renégats, 4 vol. in-12, 1834. — Le Clocher de Saint-Jacques-la-Boucherie, 4 vol. in-12, 1834. — Malfilâtre, 2 vol. in-8, 1834. — Le Testament de Polichinelle, 4 vol. in-12, 1835. — Le Mameluck de la Grenouillère, 4 vol. in-12, 1835. — Les Carrosses du roi, 4 vol. in-12, 1836. — Monsieur Pélican, 4 vol. in-12, 1837. — Une Carpe dans un baquet, 4 vol. in-12, 1837.


BAUDOT (Alphonse).


LE REGISTRE DE MADEMOISELLE, in-8, 1837. — Ce registre est un in-folio légué à l’auteur et contenant trois nouvelles. La première, intitulée Port-Mort, est l’histoire d’un moine qui aime une jeune châtelaine, et qui s’introduit du couvent au château par un de ces souterrains mystérieux dont les mœurs religieuses du moyen âge avaient sillonné les environs des châteaux et des monastères. La seconde nouvelle est encore un amour monastique, mystérieuse passion inspirée à une jeune carmélite de Tours par une belle peinture représentant l’ange Raphaël. La troisième nouvelle est une anecdote toute mondaine, qui a pour conclusion cette moralité, qu’un bon déjeuner vaut mieux qu’une mauvaise querelle.

M. Baudot est aussi auteur de : La Madone de Montbazon, 2 vol. in-8, 1837.


BAWR (Mme la comtesse de), née Chaugran.


AUGUSTE ET FRÉDÉRIC, 2 vol.in-12, 1817. — Mme de Bawr peint avec tant d’âme et de chaleur dans ce livre le sentiment de l’amitié, qu’on est étonné qu’elle ne lui ait pas donné pour titre le Triomphe de l’amitié. Dans une circonstance importante, Auguste cède à son ami Frédéric toute sa fortune, sacrifice généreux, que Frédéric accepte très-noblement aussi, en homme qui dans l’occasion serait capable du même sacrifice. Plus tard, Auguste est captivé par les charmes d’une jeune personne extrêmement belle, mais dont l’adresse et la coquetterie surpassent