Page:Revue du Pays de Caux n1 mars 1902.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
29
LA DERNIÈRE GERBE DE VICTOR HUGO

et des dommages considérables. Peut-on, d’avance, neutraliser cet inconvénient, et de quelle façon ?

2° L’Allemagne, grande et riche comme elle l’est aujourd’hui, ne peut pas vivre sans débouchés maritimes ; si elle n’arrive pas à Trieste, elle sera amenée à s’en créer du côté de la Hollande et de la Belgique dont l’indépendance se trouvera de la sorte menacée.

3° Une fois agrandie par l’annexion des provinces Autrichiennes, l’Allemagne sera partagée, ainsi que nous l’avons indiqué, en deux parties, l’une Prusso-protestante, l’autre Bavaro-catholique ; la France n’a-t-elle pas intérêt à ce qu’il en soit ainsi ?…


----


LA DERNIÈRE GERBE DE VICTOR HUGO



On vient de l’assembler[1]. Elle est un produit imprévu du champ déjà récolté. La moisson était si riche que, les glaneuses parties, il restait encore de beaux épis épars sur le sol. Sans doute, ils sont d’inégale venue, quelques-uns froissés, inachevés… La dernière gerbe, malgré tout, est digne du reste.

Et son principal intérêt, c’est d’y trouver tout Victor Hugo en raccourci. « L’œuvre est immense, disait-on l’autre jour, au Panthéon en louangeant l’ouvrier ; elle embrasse tous les genres : ode et satire, fable et chanson, drame et épopée, histoire et voyage, philosophie et critique ». Mais ce qui la rend plus immense et plus merveilleuse encore, c’est qu’elle embrasse aussi toutes les passions humaines. Ce double caractère transparaît à chaque page du nouveau volume. Besoin tenace de croire en Dieu, curiosité invincible du grand problème de la destinée, tendresses de l’amour et de la famille, culte des morts, profond sentiment de la nature, aspirations vers la justice sociale, et le perfectionnement politique, troublants cauchemars, apaisements philosophiques, voilà ce que nous apporte l’écho posthume de cette grande existence qui en fut, elle-même remuée et remplie.

  1. 1 vol. Calmann Lévy, éditeur. Paris.