Page:Revue du Pays de Caux n2 mars 1903.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
63
UN PASSÉ COMPLIQUÉ

recueillir presque en même temps la succession militaire de la puissance Mongole et la succession morale de la civilisation Byzantine. Et ce fut l’aurore.

Ivan iii, neuvième prince de Moscou qui monta sur le trône en 1462, ne régnait encore que sur un état restreint, encerclé de redoutables rivalités. Les principautés de Tver, de Rostof, de Jaroslavl et de Riazan et la république de Novgorod lui rendaient bien un vague hommage de suzeraineté mais qui ne se traduisait en rien de tangible ni d’avantageux. Les routes de l’ouest étaient barrées par le royaume de Pologne dans la dépendance duquel se

Un passé compliqué.

trouvaient la principauté de Lithuanie et l’ancienne Russie de Rourik. L’ordre Teutonique occupait la future Prusse orientale ; la Livonie, l’Esthonie et la Courlande étaient aux mains des chevaliers Allemands dits Porte-glaives ; puis tout de suite commençait la domination Suédoise s’étendant le long de la Baltique jusqu’au nord. À l’est, les tsarats Musulmans de Kazan et de Saraï