Page:Revue pour les français, T1, 1906.djvu/214

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
152
REVUE POUR LES FRANÇAIS

pare, on devrait dire qui nous assure de terribles réveils. Sans doute, nous pensons conjurer le danger en l’ignorant. Rien n’est prévu, rien n’est organisé. Aussi, au jour de l’épreuve, comme tout est à faire, c’est un affolement général accru par la peur des responsabilités qui surgissent alors dans toute leur réalité. Où le sang-froid et l’ordre devraient diriger, ce sont la panique et le désordre qui règnent. Ajoutez à cela parfois un conflit d’attributions dans des services qui se déclarent également compétents pour agir — ou pour s’abstenir — et vous comprendrez les mesures folles — ou l’absence de mesures — qui ont peut-être coûté la vie à des centaines d’hommes.

Si, en matière de sauvetage dans les mines, notre incapacité se révèle actuellement d’une manière si douloureuse, il faut reconnaître qu’en matière de sauvetage « aquatique », nous ne sommes guère plus avancés. Ce qui frappe, là encore, c’est l’absence de direction ou la mauvaise inspiration d’où naissent les tentatives : nous faisons allusion ici à l’expérience Terre-Neuvienne tentée par la préfecture de police pour le sauvetage des personnes en train de se noyer.

Au lieu de confier au plus fidèle ami de l’homme le soin de sauver des humains, il aurait peut-être mieux valu s’adresser à la Royal Life Saving Society qui se serait fait, sans aucun doute, un véritable plaisir et une obligation morale d’enseigner ses admirables procédés aux membres de la Brigade fluviale. Le crédit affecté à l’achat et à l’entretien des quadrupèdes sauveteurs eût été plus que suffisant pour assurer aux agents fluviaux l’intégralité de l’enseignement technique donné par la société anglaise. Cet enseignement comprend trois chefs principaux :

A. — Comment secourir une personne en train de se noyer ?

B. — Comment se dégager des différentes étreintes d’une personne en train de se noyer ?

C. — Comment ramener à la vie les personnes qui paraissent mortes par immersion et rétablir chez elles la chaleur et la circulation ?

Dès que les enfants des écoles de Londres et des grandes villes du Royaume-Uni savent nager suffisamment, on leur enseigne l’art de sauver leur semblable avec le moins de risques possibles pour le sauveteur et le maximum de chances de réussite pour la personne en danger. Lors du championnat annuel de plongeon qui réunit une foule considérable autour de Highgate Pond, la Royal