Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome I, 1916.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
[ XXXI ]

sa mémoire ! Quant à nous, notre meilleure récompense aura été d’avoir collaboré avec lui.

Qu’il nous soit permis, en terminant, de remercier toutes les personnes qui, à un titre ou à un autre, nous ont aidé dans notre travail, soit par leurs lumières, soit par leurs encouragements. Notre gratitude va particulièrement à ceux dont les noms suivent : M. Auguste Richard, M. et Madame J. O. Bourbeau, M. l’abbé L. J. A. Doucet, — M. le Dr. Doughty, M. Placide Gaudet et M. Gustave Lanctôt, des Archives du Canada, — M. William Bennett-Munro, de l’Université Harvard, M. le Sénateur Pascal Poirier, M. Arthur H. Chase, bibliothécaire de l’État du New Hampshire, MM. les Directeurs du Bulletin du Parler Français, de Québec, M. A. D. DeCelles et M. L. P. Sylvain, de la Bibliothèque du Parlement, à Ottawa, notre imprimeur, M. J. A. K.-Laflamme, ainsi que M. L. Amable Proulx, pour avoir si bien compris le caractère de l’ouvrage, et avoir mis tout leur dévoûment dans son exécution matérielle, — tous nos souscripteurs présents et à venir, ceux de la première comme ceux de la onzième heure. Il reste un nom, qu’il ne nous suffit pas de mentionner, mais auquel nous voulons joindre l’entière expression de nos plus vifs sentiments de reconnaissance et d’affection : que M. J. E. Prince, de Québec, Docteur-en-Droit, Professeur à l’Université Laval, soit remer-