Page:Richepin - La Chanson des gueux, 1881.djvu/229

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
182
la chanson des gueux


II

CHANSON DES CLOCHES DE BAPTÊMES


Orléans, Beaugency,
Notre-Dame de Cléry,
       Vendôme,
       Vendôme !

Quel souci, quel ennui,
De compter toute la nuit
       Les heures,
       Les heures !


Philistins, épiciers,
Alors que vous caressiez
        Vos femmes,
        Vos femmes,

En songeant aux petits
Que vos grossiers appétits
        Engendrent,
        Engendrent,