Page:Richepin - La Chanson des gueux, 1881.djvu/240

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
203
nous autres gueux


VI

SONNET BIGORNE


(argot classique)


Ho ! les Merchors, Ponciers, Bouchons,
Dévalons donc dans cette piole
Où nous aquigerons riole,
Et sans débrider nos pouchons.

Gy, marpaux, gy, nous remouchons
Tes rouillardes, et la criole
Qui parfume ta cambriole.
Ho ! salivergnes et bouchons !

Et si tezig tient à sa boule,
Fonce ta largue, et qu’elle aboule
Sans limace nous cambrouser.

Nouzailles paîrons notre proie
À ta marquise d’un baiser,
À toi d’un coup d’arpion au proye.