Page:Richepin - La Chanson des gueux, 1881.djvu/258

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
221
nous autres gueux


Et dans une ivresse sans bornes,
          Sans but,
Sur des cheveux de femme en rut
          Pour luth,
Nous dirons aux tristesses mornes :
          Bren ! zut !