Page:Richepin - La Mer, 1894.djvu/130

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
118
la mer


Le dernier parle à son tour :
On dit qu’elle est si belle !
Quand je chante mes amours
Tout chacun fait cercle autour.
Et j’enchanterais des sourds
Pour coucher avec elle.

Le forban fit aussitôt :
On dit qu’elle est si belle !
Un chanteur toujours dispos
Fout du cœur aux matelots.
V’là le gaillard qu’il me faut
Pour coucher avec elle

Et de la belle Louison,
On dit qu’elle est si belle !
Celui qui fit la chanson
Eut l’étrenne avec raison.
À fauvette il faut pinson
Pour coucher avec elle.