Page:Richepin - La Mer, 1894.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
124
la mer


— Va-t-en jusqu’à la ville,
Tu t’y feras soigner.
Moi, mon cabaret n’est pas un hospice
Pour les gueux sans souliers.

— Bonhomme à tête grise,
Le sort peut me venger.
Peut-être avez-vous quelque part un fils
Qui n’a rien à manger.

— Mon fils est à sa guise
À bord d’un morutier.
Depuis quarante ans qu’il fait son service,
Il est au moins gabier.

— Moi j’avais bien maîtrise
De maître timonier.
Mais j’ai fait naufrage et me repayse,
Sans maille et sans denier.

— Va donc dans ta famille
T’y fair’ ravitailler.
L’argent qui te manque a passé aux filles.
Je n’en suis pas banquier.

— C’est ici mon église.
J’en r’connais le clocher.
Depuis quarante ans sur la mer jolie
Je ne l’ai oublié.