Page:Richer - Anatomie artistique, 1.djvu/127

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
115
MUSCLES DU MEMBRE SUPÉRIEUR.


Fléchisseur superficiel des doigts. (Pl. 57, fig. 3.)


Superposé aux précédents, ce muscle n’existe qu’à la face antérieure, pendant que le muscle fléchisseur profond s’étend jusqu’à la face interne de l’avant-bras.

Insertions : en haut, à l’épitrochlée (tendon commun), à la partie interne de l’apophyse coronoïde du cubitus, à la ligne oblique de la face antérieure du radius ;

En bas, à la phalangine (sur les parties latérales de la face antérieure).

Les muscles fléchisseurs des doigts donnent naissance intérieurement chacun à quatre tendons destinés aux quatre doigts de la main. Tous ces tendons passent en faisceau dans la gouttière du carpe. Chaque doigt reçoit donc deux tendons fléchisseurs. Ces deux tendons superposés dans leur parcours se comportent en bas d’une façon spéciale. Le tendon superficiel se divise en deux parties qui contournent le profond pour s’attacher aux côtés de la phalangine. Le tendon profond continue sa course et descend jusqu’à la phalangette.

Les muscles fléchisseurs des doigts forment une masse charnue assez volumineuse occupant toute la partie antérieure et le bord interne de l’avant-bras. Les fibres charnues descendent assez bas sur les tendons, beaucoup plus bas que les muscles de la couche superficielle que nous allons étudier.

Le relief qu’ils forment lorsqu’ils entrent en action occupe la partie interne et médiane de l’avant-bras.


C. Couche superficielle.


Couche superficielle antérieure.


Tous les muscles de la couche superficielle antérieure ont une insertion supérieure commune[1] à l’épitrochlée. Ils sont au nombre de quatre le rond pronateur, le grand palmaire, le petit palmaire et le cubital antérieur.


Rond pronateur. (Pl. 57, fig. 1.)


Insertions : en haut, à l’épitrochlée et un peu au bord interne de l’humérus, à la partie interne de l’apophyse coronoïde du cubitus ;

En bas, à l’empreinte située vers le milieu de la face externe du radius.

Les fibres charnues se rendent à un tendon qui apparaît sur la face antérieure

  1. Cette insertion est également commune au fléchisseur superficiel des doigts.