Page:Richer - Anatomie artistique, 1.djvu/133

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
121
MUSCLES DU MEMBRE SUPÉRIEUR.

Leur insertion supérieure se tait sur les parties latérales des métacarpiens ; inférieurement, ils s’attachent sur les côtés de l’extrémité supérieure des premières phalanges. Les interosseux dorsaux ont un double corps charnu qui se confond en bas en un seul tendon, mais s’attache en haut aux deux métacarpiens qui limitent l’espace interosseux où ils sont logés. Ce sont eux qu’on voit sur la face dorsale du métacarpe. Il convient de signaler tout particulièrement le premier interosseux dorsal qui forme la saillie oblongue visible sur le dos de la main en dehors du deuxième métacarpien. Les interosseux palmaires n’ont qu’un seul corps charnu qui s’insère à la face latérale des métacarpiens tournée vers l’axe de la main. Il faut faire exception pour l’interosseux palmaire du premier espace qui, à cause de ses différences d’insertion, mérite une description spéciale, et n’est autre que le court adducteur du pouce dont nous parlerons plus loin. Tous les interosseux palmaires sont situés à la face palmaire du métacarpe, sur laquelle on voit également à côté d’eux une portion des interosseux dorsaux. Le schéma ci-joint fera facilement comprendre les différents détails anatomiques que je viens de signaler.

Richer - Anatomie artistique, 1 p. 121.png

FIGURE SCHÉMATIQUE DESTINÉE A MONTRER LES INSERTIONS DES MUSCLES INTEROSSEUX. LES LIGNES POINTILLÉES REPRÉSENTENT LES INTEROSSEUX PALMAIRES, ET LES LIGNES CONTINUES LES INTEROSSEUX DORSAUX.

Il résume également l’action de ces petits muscles qui, suivant leur position par rapport à l’axe de la main passant par le troisième métacarpien et le doigt médius, sont adducteurs ou abducteurs des doigts. Les abducteurs qui éloignent les doigts de l’axe médian sont les interosseux dorsaux. Les adducteurs qui les en rapprochent au contraire sont les interosseux palmaires.


Lombricaux. (Pl. 57, fig. 2.)


Les lombricaux sont de petits muscles situés dans la région du creux de la main, accolés au côté externe des tendons du fléchisseur profond des doigts. Ils s’attachent supérieurement aux tendons de ce muscle, pendant qu’en bas ils s’insèrent à la partie supérieure, latérale et externe des phalanges.