Page:Richer - Anatomie artistique, 1.djvu/68

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
56
OSTÉOLOGIE ET ARTHROLOGIE.

Le bord antérieur, ou crête du tibia, a la forme d’une S italique très allongée ; il vient mourir au devant, de la malléole interne. Le bord externe se bifurque inférieurement pour recevoir le péroné.

L’extrémité supérieure, volumineuse, en contact avec les condyles fémoraux, est aplatie supérieurement. Cette face supérieure présente deux cavités articulaires peu profondes à grand axe antéro-postérieur et séparées par l’épine du tibia. Ces cavités articulaires, désignées sous le nom de cavités glénoïdes ou condyles, sont de forme un peu différente : l’externe plus large et moins longue que l’interne. Elles reposent sur un élargissement de l’os qui constitue les tubérosités. La tubérosité externe porte en dehors et en arrière une facette articulaire pour le péroné, et en avant le tubercule du jambier antérieur. La tubérosité interne est creusée sur son pourtour d’une gouttière transversale pour le tendon réfléchi du demi-membraneux. Enfin, en avant et plus bas se trouve la tubérosité antérieure du tibia, qui donne attache au tendon rotulien et surmonte le bord antérieur de l’os.

L’extrémité inférieure, quadrangulaire, offre inférieurement une facette trapézoïde excavée, articulée avec l’astragale.

En dedans descend une apophyse épaisse qui forme la malléole interne.

En dehors on voit la surface triangulaire articulée avec le péroné, et en arrière la gouttière du tibial postérieur.

D’après Rollet, pour la taille de 1m,66, le tibia a une longueur de 36 cent. 6.


§ 2. — Péroné. (Pl. 27 et 28.)


Le péroné est un os long, grêle, prismatique triangulaire et tordu sur lui-même.

Dans la partie supérieure de l’os, on distingue deux faces latérales et une face postérieure. Il résulte de la torsion du corps de l’os qu’en bas la face externe devient postérieure ; les autres faces et les bords subissent la même déviation.

La face interne est divisée par une crête longitudinale, crête interosseuse.

L’extrémité supérieure, ou tête, porte au sommet une facette articulaire plane, en dehors de laquelle l’os forme une saillie, l’apophyse styloïde du péroné.

L’extrémité inférieure, ou malléole externe, de forme triangulaire, est en rapport avec les téguments par sa face externe. Sur sa face interne se trouve une facette verticale articulée avec l’astragale, et au-dessous une dépression rugueuse pour l’insertion des ligaments. Son bord postérieur est creusé en gouttière pour les tendons des péroniers latéraux. Le péroné a la même longueur que le tibia, à peu de chose près.

Pour la taille de 1m,66, le péroné a une longueur de 36 cent. 2 (Rollet).