Page:Richer - Anatomie artistique, 1.djvu/95

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
83
MUSCLES DU TRONC ET DU COU.

Action. — Ces muscles sont extenseurs de la colonne vertébrale, ils l’inclinent latéralement lorsqu’ils ne se contractent que d’un seul côté.

A la partie supérieure de la colonne vertébrale, les mouvements plus étendus des deux premières vertèbres exigent une disposition musculaire un peu plus complexe. Nous trouvons alors : en arrière, le grand droit postérieur, le petit droit postérieur, le grand oblique, le petit oblique ; sur les côtés, le droit latéral ; et en avant, le grand droit antérieur, le petit droit antérieur.

Je donnerai ici une description sommaire de tous ces petits muscles, qu’il convient de rapprocher à cause de leur action commune sur la tête et de leur intérêt nul au point de vue de la forme extérieure.


Grand droit postérieur de la tête. (Pl. 38.)


Insertions : d’une part, à l’apophyse épineuse de l’axis ;

D’autre part, à la partie externe de la ligne demi-circulaire inférieure de l’occipital.

Action. — Extenseur de la tête, et rotateur de la face du même côté.


Petit droit postérieur de la tête. (Pl. 38.)


Muscle de forme triangulaire.

Insertions : d’une part, au tubercule postérieur de l’atlas ;

D’autre part, à la moitié interne de la ligne courbe occipitale inférieure et de la surface sous-jacente.

Action. — Extenseur de la tête.


Grand oblique de la tête. (Pl. 38.)


Insertions : d’une part, à l’apophyse épineuse de l’axis ;

D’autre part, à l’apophyse transverse de l’atlas.

Action. — Rotateur de la face de son côté.


Petit oblique de la tête. (Pl. 38.)


Insertions : d’une part, au sommet de l’apophyse transverse de l’atlas ;

D’autre part, à l’occipital en dehors de l’insertion du grand droit postérieur.

Action. — Il étend la tête et l’incline latéralement.