Page:Richet - Traité de métapsychique.djvu/207

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


CRYPTESTHÉSfR SPHUTIQUE 195

chose vers te boulevard des Italiens. » Or, le 31 juillet 1914 entre 9 heures 35 et 9 heures 40, à quelque 300 mètres du boulevard des Italiens, le graud orateur Jaurès était lâchement assassiné.

On ne peut faire entrer ce cas dans les prémonitions ; car le fait a été indiqué au moment même où il se produisait.

Encore qu'on puisse comme toujours, quand on est résolu à tout nier, invoquer le hasard, c'est une bien médiocre explication.

On rapprochera ce cas du cas de l'assassinat de la reine Draga, mentionné plus loin, et aussi du cas célèbre, cité par de Vesme, d'ApoLLONius de Tyane, qui, faisant un discours à Éphèse, s'inter- rompit subitement en disant qu'on venait de tuer le tyran Domitien (à Rome) . Le récit en a été donné par Philostrate et par Dion Cassius dans son histoire romaine. Mais peut-on y croire ?

M. Lemaire, professeur à Genève, expérimentant avec H. Smith 1 , raconte que le médium, au début de la séance, a senti une odeur de pierres. Elle prétend que Jean est venu pour Mad. N... qui avait assisté à quelques séances déjà. Or Mad. N..., consultée ensuite, interrogeant d'anciens souvenirs, se rappelle que, lorsqu'elle était enfant, un ouvrier carrieur, nommé Jean, l'avait prise en grande affection. Le genre de son travail était d'ailleurs de préparer et d'allumer des mèches de soufre. C'est peu de chose : ce n'est rien.

M. Arthur Hill 2 rapporte des expériences très concluantes. Un de ses amis, M. Franck Kmght arrive, absolument incognito, chez Miss Mac Donald, médium professionnelle, qui lui dit son prénom (Franck), le nom de sa mère, Freda Katherine, les noms (Janet et Herbert) de ses frères et sœur, et de Benjamin, son oncle.

Un autre médium, M. Watson, a donné à M. Fr. Knight le nom de sa mère, Mary Katherine, de son arrière grand-père, Oliver Upton, de deux parents de M. Fr. Knight, Kathleen Thornes et Benjamin Thornes, auxquels noms Watson ajouta le nom de Carter, qui est celui de la famille de M. Knight, mais à une date très ancienne, remontant à plus d'un siècle.

1. À. S. P., 1897, VII. 74.

2. New Evidence in Psyckical Research, avec une introduction de Sir Oliver Lodge, London, W. Ridder, 1911.

�� �