Page:Richet - Traité de métapsychique.djvu/494

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


482 MÉTAPSYCHIQUE SUBJECTIVE

Ou a supposé que l'enfant avait trouvé une allumette dans le matelas, l'avait fait flamber, et ainsi déterminé l'incendie.

Le fait suivant, des plus remarquables, est dû à mon savant col- lègue, Thoulet, professeur à la Faculté des Sciences de Nancy 1 , qui me l'a confirmé oralement maintes fois.

Thoulet, alors étudiant, était allé en Italie, à Rivazzano, pour être l'aide d'un jeune ingénieur français, M. F..., dont la femme habitait Toulon. M. F... et Thoulet couchaient dans deux chambres contiguës. Soudain, au milieu de la nuit, Thoulet se lève, entre dans la chambre de F... et lui dit : « Vous venez d'avoir une petite fille : le télégramme dit... » et il se met à lire un télégramme (imagi- naire) dont il voit nettement le dessin, car les mots peu à peu s'effa- çaient. Quelque temps après-, M. F... recevait cette même dépêche avec les mots mêmes et le dessin que Thoulet avait si nettement vus dans un éclair de lucidité. « Je n'ai aucune preuve matérielle à fournir, dit maintenant Thoulet. Si quelqu'un me racontait cette histoire, je n'y croirais pas, mais je suis bien forcé de m'avouer à moi-même qu'elle est vraie. »

Le quaker Etienne de Grillet (cas LXX de B...) raconte que la comtesse Toutschkoff, femme d'un général russe, rêve, avant l'arri- vée des Français en Russie (1812;, que son père vivant vient à elle, tenant son fils aîné par la main et lui dit : « Ton bonheur est fini ; ton mari est tombé à Borodino ». Ce rêve se répète trois fois. Elle en parla au général en lui demandant où est Borodino ? Le général ne connaissait pas le nom de cet obscur village, qu'ils cherchèrent vai- nement sur la carte. Quelques mois après le père de la comtesse entra dans sa chambre, tenant son fils aîné par la main, et dit, comme dans son rêve : « Ton mari est mort, il est tombé à Borodino ! ».

M. Ivey, à Forney (Texas) se lève le 19 décembre, au matin, dans un état d'angoisse inexprimable au sujet de son fils qui, âgé de dix- neuf ans, est allé s'établir dans une campagne voisine, et ne court d'ailleurs aucun danger. En même temps, Mad. Ivey rêve, à 7 heures

du matin, qu'elle a fait un voyage en voiture, qu'elle est dans une

1. A. S. P., 1891, I, 258,

2. Combien de temps exactement ?

�� �