Page:Rictus - le Cœur populaire, 1920.djvu/217

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


Alors y pourront pus rien dire,
et y s’ront forcés d’ te céder,
car c’est là, c’est là le prodige
ton sort est dans tes mains te dis-je.


Mais jusque-là je te l’ répète,
tu n’ seras jamais qu’un Esclave,
la dupe d’un tas de chimères,
le remâcheur de phrases creuses
aussi creuses qu’humanitaires :
la victime des bonisseurs
d’ la Politique ou d’ la Sociale.


Ni émeut’s, ni grèv’ générale
ne te donn’ront la forc’ morale
qu’il faut pour vaincre ses enn’mis,
et que t’apporteront l’eau fraîche,
la brosse à dents la pierre ponce,
le tub la douche et le savon.