Page:Robert - Histoire et description naturelle de la commune de Meudon, 1843.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dont 1 504 pour le sexe masculin[1], et 1 670 pour le sexe féminin[2].

La population flottante est de 3 600 âmes environ ; elle s’est accrue considérablement depuis l’établissement du chemin de fer de Paris à Versailles, sur la rive gauche de la Seine.

À part le château, Meudon ne se fait guère remarquer par ses monuments ; malgré son ancienneté, il est resté dans toute la simplicité du premier village venu ; ses rues même, loin d’être belles, sont au contraire généralement en pente, étroites et tortueuses.

L’église paroissiale est construite dans le goût d’architecture qui succéda au gothique, aussi ne remonte-t-elle que vers l’année 1570. Rien ne prouve, comme on l’a avancé, que le grand dauphin, fils de Louis XIV, l’ail fait rebâtir plus solidement ainsi que son

  1. Garçons, 718 ; hommes mariés, 740 ; veufs, 46.
  2. Filles, 730 ; femmes mariées, 745 ; veuves, 197