Page:Rochat - Réponse à l'écrit anonyme intitulé- de la formation des églises.djvu/69

La bibliothèque libre.
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

des Pasteurs et Évêques (ou Anciens et Surveillants). Maintenant nous demandons dans lequel de ces endroits, il est parlé d’un choix, confié aux deux envoyés de l’Apôtre ? Oui, encore une fois, où trouvez vous cela dans la Parole ? Citez un chapitre, citez un verset, citez une ligne, où il soit parlé de choisir.

Mais, dira-t-on : N’est-ce pas la même chose ? Il est dit à Tite, qu’il doit établir des Pasteurs dans chaque ville : établir, n’est-ce pas choisir ? — Non assurément, et dans certains cas la différence est grande. Voyez par exemple ce qui arriva lorsque Moïse établit des juges pour le seconder et le soulager, dans la direction du peuple qui marchait dans le désert. Lisez le récit de cette circonstance au chapitre premier du Deutéronome, depuis le verset huit jusqu’au dix-sept. Là vous verrez au verset treize, que Moïse laisse le choix au peuple, en lui disant : Prenez de vos tribus des hommes sages, habiles et connus. Et cependant il ajoute immédiatement : Je vous les établirai pour chefs. — Voilà donc un cas où évidemment celui qui établit, n’est pas celui qui choisit ; mais seulement celui qui reconnaît le choix, et qui peut-être impose les mains ou installe par telle autre cérémonie, l’homme qui a été choisi par le peuple. Établir n’est donc pas toujours choisir. — Prenons encore un exemple tiré des actes des apôtres. Nous voyons que lorsqu’il s’agit de nommer des Diacres, le choix en est laissé aux frères. Les Apôtres convoquent la multitude des disciples, et leur disent : Choisissez, frères, sept hommes d’entre vous, (ou bien jetez les yeux, frères, sur sept hommes