Page:Roger-Milès - Catalogue de tableaux modernes de premier ordre, 1897.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


COROT (JEAN-BAPTISTE-CAMILLE) 22 — Le Chemin montant. Au flanc de la colline, on a tracé le chemin montant, bordé à gauche par un talus verdoyant, hérissé d'arbres et peuplé de constructions ; limité à droite par un déblai, qui descend en pente douce et que marque de taches sombres, comme des carapaces géantes, la toiture des maisons du hameau. Vers le milieu et sur le côté droit, quelques arbres se dressent, comme pour surveiller le tournant du chemin. Deux femmes se sont arrêtées : l'une, accroupie et vue de profil à gauche, est vêtue de gris et de bleu, et ses cheveux sont retenus dans une coiffe blanche ; l'autre, vue de dos et debout, porte une longue besace qui lui pend aux reins ; elle est vêtue d'une robe brune et d'un corsage violacé. Signé à gauche, en bas. Collection Otlet. Exposition Centennale de l'Art français (188g). Exposition du Centenaire de Corot (1895). Panneau. Haut., 37 cent. ; larg., 46 cent.