Page:Rosier - Histoire de la Suisse, 1904.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
31
CHÂTEAUX ET ÉGLISES AU MOYEN ÂGE

on donne le nom de castel ou château, et en pays allemand celui de burg.

Au douzième et au treizième siècle, il a été construit en Suisse un nombre considérable de châteaux. Le pays d’Unterwald, par exemple, en comptait 32 ; les Grisons, 149. Beaucoup ont complètement disparu ou n’ont laissé que des ruines pittoresques qui ornent le sommet des collines. D’autres ont subsisté jusqu’à nos jours et gardé leur fier aspect. L’admirable château de Chillon, si bien conservé, peut servir de type de la forteresse féodale. Aujourd’hui que la paix la plus complète règne en Suisse, nous avons de la peine à nous représenter le temps où de nombreux châteaux fortifiés dominaient nos campagnes et où les seigneurs couverts d’armures en sortaient pour guerroyer les uns contre les autres et piller les voyageurs et les marchands.

Plan de la cathédrale de Lausanne.
Fig. 55. — Plan de la cathédrale de Lausanne.

Les plus beaux monuments que nous a laissés le moyen âge sont les églises. Un grand nombre d’édifices religieux de notre pays datent de cette époque. Les premières églises furent des bâtiments simples et modestes, mais peu à peu elles prirent des dimensions plus vastes. On leur donna la forme d’une croix (fig. 55). La branche principale est formée par la nef, où se réunissent les fidèles ; l’autre branche, par le transept. De chaque côté de la nef se trouvent les galeries appelées les bas côtés. La tête de la croix est le chœur, où se tiennent les prêtres et où ont lieu les cérémonies.

Pour les voûtes, on employa d’abord le plein cintre, c’est-à-dire la forme en demi-cercle. Les portes, les fenêtres avaient aussi cette forme. On donne à ce mode de construction le nom d’architecture romane[1]. Dans la Suisse occidentale, on peut citer, parmi les plus anciens édifices romans, l’église de Romainmôtier, qui fut terminée vers la fin du XIme siècle, et l’église abbatiale de Payerne.

Voûte romane.
Fig. 56. — Voûte romane.

L’architecture romane a marqué un progrès, mais elle est lourde et massive. Avec le temps, on chercha à construire des monuments plus vastes et plus élevés. À partir du XIIme siècle, l’arcade ronde en plein cintre fut remplacée par l’arcade en pointe appelée ogive. Le portail, les fenêtres, les voûtes reçurent cette forme, qui est beaucoup plus élégante. En même temps, les murs furent percés de nombreuses fenêtres sculptées. Tout l’édifice, au dehors et au dedans, se couvrit de sculptures ; certaines parties, particulièrement ornées, devinrent comme une dentelle de pierre. Ce genre de construction est appelé architecture

Église de Romainmôtier.
Fig. 57. — Église de Romainmôtier.
  1. L’adjectif roman vient du mot latin romanus, en français : romain. On l’emploie par exemple pour désigner les langues qui dérivent du latin ; le français est une langue romane. L’architecture romane porte ce nom parce qu’elle est une transformation de l’architecture romaine.