Page:Rostand - Les Romanesques, Charpentier et Fasquelle, 1911.djvu/116

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Percinet, lui jetant la facture qu’il tire chiffonnée de sa poche.

Tiens, tiens ! vous savez donc, jeune homme ?Misérable !
C’était toi !


Straforel

C’était toi !Mon Dieu ! oui, c’était moi : per Baccho !


Percinet

Oh ! rencontrer cet homme ! Oh ! je fuirais jusqu’au
Bout du monde…


Straforel, satisfait.

Bout du monde…Et je suis tellement gras et rose
Que la citation, il me semble, s’impose :
Les gens que vous tuez se portent…


Percinet, se ruant sur lui l’épée à la main.

Les gens que vous tuez se portent…Tu vas voir !


Straforel, parant avec son bras, tranquille comme un maître d’armes qui donne la leçon.

La main haute !… le pied en dehors ! n’en savoir