Page:Rouché - L’Art théâtral moderne, 1910.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
48
L’ART THÉÂTRAL MODERNE.

la toile ? sont-ils vivants ? Il est difficile de le dire. Tout est tenu en des tons si tendres. Ils se meuvent. Ils parlent. Ils vivent. Puis de nouveau, tout pâlit et la maisonnette disparaîtra sa place revient la forêt inaccessible.

Le royaume des ténèbres. La voie lactée obscurcit les étoiles rayonnant de mille feux. Tout est enveloppé dans le manteau de velours des ténèbres. Tout est mystérieux. Tout parait et disparaît dans le brouillard.

« Venez en Russie avec moi, dit Gordon Craig, dans un de ses dialogues du Mask, et je vous montrerai un théâtre qui vous enchantera » : le Théâtre Constan. Ce qui fait la supériorité de M. Stanislavsky, c’est que tout en usant des anciens procédés (les acteurs se fardent, les décors sont peints sur un canevas et montés, la rampe existe encore), il les emploie avec goût, avec art ; qu’il connaît à fond les secrets des matériaux scéniques. Tous ceux qui font partie du théâtre aiment passionnément leur art, sont formés dans une école. Ainsi se trouve réunie une armée admirable et permanente de collaborateurs dans tous les services. » Par le soin qu’ils apportent à rechercher le moindre détail de mise en scène, un clair de lune, un bruit de porte, le clapotement de la pluie, ils arrivent I à des mises en scène admirables. Telle est celle, très célèbre, de l’Oiseau bleu, de Maurice Maeterlinck. »

Cette perfection technique, comment l’acquièrent-ils ? G. Craig, qui lésa vus travailler de près et doit monter cette année, à Moscou, YHamlet, pour lequel il a fait de si belles études, nous le dit :

Ils ont le goût de l’étude et des expériences. Leur théâtre est leur école permanente. Ils vivent au théâtre toute l’année, toute la journée. En Angleterre, entrez dans un théâtre en dehors des heures commandées de répétition, vous trouverez des menuisiers, un administrateur, parfois le directeur. Au contraire, là-bas le théâtre sera toujours plein d’artistes qui travaillent : les jeunes seront là, à toute répétition, non pas pour rire et s’amuser, mais pour écouter, épier les moindres paroles du régisseur ou de leurs aînés. Tout le monde étudie, depuis les directeurs jusqu’aux moindres artistes qui sont des étudiants de l’Université. Ces étudiants font un stage d’un an avant de se présenter à l’école. Ainsi, une centaine d’étudiants, ayant des connaissances variées, scientifiques et artistiques, forment un ensemble de figuration remarquable.