Page:Rouleau - Légendes canadiennes tome II, 1930.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LA FIN DU MONDE



L’année 1869 fera époque dans les annales de la belle et riche paroisse de S… On en parlera longtemps comme ayant été une année de grâces et de bénédictions abondantes pour cette paroisse, qui s’élève coquettement sur la rive nord de la rivière Saint-Jean, dans le district de Madawaska. Tous les fidèles, saisis d’une frayeur religieuse, se sont convertis ; et il y avait parmi eux, comme dans beaucoup d’autres villages du reste, des durs à cuire, comme on dit vulgairement, des endurcis qui n’avaient pas été à confesse depuis longtemps. Missions sur missions, sermons sur sermons, rien n’avait pu les déterminer à venir se courber sous la main qui pardonne, qui bénit et qui console. Tous les efforts, toutes les luttes, tous les assauts du courageux et dévoué curé pour s’emparer de la forteresse du démon furent inutiles. Ces malheureux pécheurs, dominés par le respect humain ou une fausse honte, fuyaient le confessionnal et semblaient décidés à mourir dans l’impénitence finale.