Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


L’HOMME MORAL OPPOSÉ A L’HOMME PHYSIQUE,

Ou Réfutation du Discours sur l’origine de l’Inégalité.

LETTRES PHILOSOPHIQUES.

LETTRE PREMIERE.

MONSIEUR, c’est avec la plus grande amitié & le zele le plus vis, mais le moins amer, que je vais vous adresser quelques lettres au sujet de votre Discours sur l’origine & les fondemens de l’inégalité parmi les hommes. Vous avez mérité tout-à-fait cette amitié & ce zele, par la façon franche & naïve dont vous vous présentâtes à moi en arrivant à Paris, il y a peut-être douze à quinze ans, & il me parut que vous étiez content de la franchise & de la naïveté avec laquelle je répondis à la vôtre, jusqu’à vous donner entrée auprès de quelques personnes distinguées, capables d’honorer votre mérite & de récompenser vos talens. Il ne tint qu’à vous d’aller en avant dans la triple carriere, de la littérature, de la fortune & de l’honneur, que je crus vous ouvrir.

Vous me parûtes, en Philosophe un peu altier, dédaigner