Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t6.djvu/386

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pas été dans l’Édit ; tant parce qu’il résultoit alors par lui-même de la nature de votre Constitution, que parce que le même Édit en établissoit la sureté d’une autre maniere : que ce droit, & son effet nécessaire, donnant seul de la consistance à tous les autres, étoit l’unique & véritable équivalent de ceux qu’on avoit ôtés à la Bourgeoisie ; que cet équivalent, suffisant pour établir un solide équilibre entre toutes les parties de l’État, montroit la sagesse du Réglement, qui, sans cela, seroit l’ouvrage le plus inique qu’il fût possible d’imaginer : qu’enfin les difficultés qu’on élevoit contre l’exercice de ce droit étoient des difficultés frivoles, qui n’existoient que dans la mauvaise volonté de ceux qui les proposoient, & qui ne balançoient en aucune maniere les dangers du droit négatif absolu. Voilà, Monsieur, ce que j’ai voulu faire ; c’est à vous à voir si j’ai réussi.