Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/230

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Maître. La Princesse Caprice, après avoir fait perdre la vie ou la raison à des multitudes d’amans tendres & aimables, fut enfin mariée à un Roi voisin qu’elle préféra, parce qu’il portoit la plus longue moustache & sautoit le mieux à cloche-pied. Pour Fantasque elle mourut d’une indigestion de pieds de Perdrix en ragoût qu’elle voulut manger avant de se mettre au lit où le Roi se morfondoit à l’attendre, un soir qu’à force d’agaceries elle l’avoit engagé à venir coucher avec elle.