Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/481

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


M. Linnaeus pour la faire avec succès, & que la, célébrité de grand naturaliste pour la faire universellement adopter. Elle a d’abord éprouve de la résistance, elle en éprouve encore. Cela ne sauroit être autrement, ses rivaux dans la même carrière regardent cette adoption comme un aveu d’infériorité qu’ils n’ont garde de faire ; sa nomenclature paroit tenir tellement à son système, qu’on ne s’avise gueres de l’en séparer. Et les Botanistes du premier ordre, qui se croient obliges par hauteur de n’adopter le système de personne & d’avoir chacun le sien, n’iront pas sacrifier leurs prétentions aux progrès d’un art dont l’amour dans ceux qui le professent est rarement désintéresse.

Les jalousies nationales s’opposent encore à l’admission d’un système etranger. On se croit oblige de soutenir les illustres de son pays, sur-tout lorsqu’ils ont cesse de vivre ; car même l’amour-propre qui faisoit souffrir avec peine leur supériorité durant leur vie, s’honore de leur gloire après leur mort.

Malgré tout cela, la grande commodité de cette nouvelle nomenclature & son utilité que l’usage à fait connoitre, l’ont fait adopter presque universellement dans toute Europe plutôt ou plus tard, à la vérité, main enfin àpeu-près par-tout, & même à Paris. M. de Juffeu vient de l’établir au jardin du Roi, préférant ainsi l’utilité