Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/531

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


La Silique est ordinairement biloculaire & partagée par une cloison à laquelle est attachée une partie des graines. Cependant cette cloison ne lui étant pas essentielle ne doit pas entrer dans sa définition, comme on peut le voir dans le Cléome, dans la Chélidoine, &c.

SOLITAIRE. Une fleur solitaire est seule sur son pédicule.

SOUS-ARBRISSEAU. Plante ligneuse ou petit buisson moindre que l’arbrisseau, mais qui ne pousse point en automne de boutons à fleurs ou à fruits. Tels sont le Thym, le Romarin, le Groseiller, les Bruyeres, &c.

SOYES. Voyez Poils.

SPADIX, ou RÉGIME. C’est le rameau floral dans la famille des Palmiers ; il est le vrai réceptacle de la fructification, entoure d’un spathe qui lui sert de voile.

SPATHE. Sorte de calice membraneux qui sert d’enveloppe aux fleurs avant leur épanouissement, & se déchire pour leur ouvrir le passage aux approches de la fécondation.

Le Spathe est caractéristique dans 1a. famille des Palmiers & dans celle des liliacées.

SPIRALE. Ligne qui fait plusieurs tours en s’écartant du centre ou en s’en approchant.

STIGMATE. Sommet du pistil qui s’humecte au moment de la fécondation, poux que la poussier prolifique s’y attache.

STIPULE. Sorte de foliole ou d’écailles qui naît à la base du pétiole, du pédicule, ou de la branche. Les Stipules sont ordinairement extérieures à la partie qu’elles accompagnent, & leur servent en quelque maniere de console : mais quelquefois