Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Quelqu'un t'aurait mis là pour détrousser les gens.


CARLIN.

Mais, j'aimerais assez à piller les passants 395 Qui te ressembleraient.


LISETTE.

Aussi peu redoutables ?


CARLIN.

Non, des gens qui seraient autant que toi volables.

{


LISETTE.

Que leur volerais-tu ? pauvre enfant ! je n'ai rien.


CARLIN.

Carlin de ce rien-là s'accommoderait bien.

Essayant d'escamoter la lettre.

Par exemple, d'abord je tâcherais de prendre…


LISETTE.

400 Fort bien ; mais de ma part tâchant de me défendre,

Vous ne prendriez rien, du moins pour le moment.

Elle met la lettre dans la poche de son tablier du côté de Carlin.


CARLIN.

Il faudrait donc tâcher de m'y prendre autrement.

Qu'est-ce que cette lettre ? où vas-tu donc la mettre ?

LISETTE, feignant d'être embarrassée.

Cette lettre. Carlin ? Eh mais, c'est une lettre… 405 Que je mets dans ma poche.


CARLIN.