Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/145

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


est doux !

Vous me payez ainsi de ma bonté pour vous ?


VALERE.

Il est fort question de te mettre en colère ! 720 Songe à bien accomplir ton projet salutaire,

Et, loin de t'irriter contre ce pauvre amant,

Connais à ses terreurs l'excès de son tourment.

Mais je brûle d'ardeur de revoir Éliante :

Ne puis-je pas entrer ? Mon âme impatiente…

725 Que les amants sont vifs ! Oui, venez avec moi.

À Dorante.

Vous, de votre bonheur fiez-vous à ma foi,

Et retournez chez vous attendre des nouvelles.


Scène II.


DORANTE.

Je verrais terminer tant de peines cruelles !

Je pourrais voir enfin mon amour couronné ! 730 Dieux ! À tant de plaisirs serais-je destiné ?

Je sens que les dangers ont irrité ma flamme ;

Avec moins de fureur elle brûlait mon âme

Quand je me figurais, par trop de vanité,

Tenir déjà le prix dont je m'étais flatté. 735 Quelqu'un vient. Évitons de me laisser connaître.