Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/196

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



SCENE VI.
POLYCRATE, THEMIRE, ANACREON.
POLYCRATE.
Demeure Anacréon, je suspens mon courroux,
Et veux bien un instant t’égaler à moi-même.
Je n’abuserai point de mon pouvoir suprême ;
Que Thémire décide & choisisse entre nous.
A Thémire. Dites quels sont les nœuds que votre ame préféré,
N’hésitez point à les nommer :
Je jure de confirmer
Le choix que vous allez faire.
THEMIRE.
Je connois tout le prix du bonheur de vous plaire
Si j’osois m’y livrer ; cependant en ce jour,
Seigneur, vous pourriez croire
Que je donne tout à la gloire,
Je veux tout donner à l’amour.
Pardonnez à mon cœur un penchant invincible.
POLYCRATE.
Il suffit. Je cede en ce moment ;
Allez, soyez unis ; je puis être sensible ;
Mais je n’oublierai point ma gloire & mon ferment.
THEMIRE ET ANACREON.
Digne exemple des Rois, dont le cœur équitable