Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/198

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Sans vous la tendresse
Languiroit toujours.
Au plus tendre hommage
Un doux badinage
Prête du secours.

On danse.


Quand pour plaire aux belles
On voit autour d’elles
Folâtrer l’Amour,
Dans leur cœur le traître
Est bientôt le maître,
Et rit à son tour.