Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/205

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



LE DEVIN gravement.
Je lis dans votre cœur, & j’ai lu dans le sien.
COLETTE.
O Dieux !
LE DEVIN.
Modérez - vous.
COLETTE.
Eh bien ?
Colin....
LE DEVIN.
Vous est infidèle.
COLETTE.
Je me meurs.
LE DEVIN.
Et pourtant, il vous aime toujours.
COLETTE vivement.
Que dites-vous ?
LE DEVIN.
Plus adroite & moins belle,
La Dame de ces lieux....
COLETTE.
Il me quitte pour elle !
LE DEVIN.
Je vous l’ai déjà dit, il vous aime toujours.