Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/478

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


N.

NATUREL, adj. Ce mot en Musique a plusieurs sens : 1º. Musique Naturelle est celle que forme la voix humaine par opposition à la Musique artificielle qui s’exécute avec des Instrumens. 2º. On dit qu’un Chant est Naturel, quand il est aisé, doux, gracieux, facile : qu’une Harmonie est Naturelle, quand elle a peu de renversemens, de Dissonances ; qu’elle est produite par les cordes essentielles & Naturelles du Mode. 3º.Naturel se dit encore de tout Chant qui n’est ni forcé ni baroque, qui ne va ni trop haut ni trop bas, ni trop vîte ni trop lentement. 4º. Enfin la signification la plus commune de ce mot, & la seule dont l’Abbé Brossard n’a point parlé, s’applique aux Tons ou Modes dont les Sons se tirent de la Gamme ordinaire sans aucune altération : de sorte qu’un Mode Naturel est celui où l’on n’emploie ni Dièse ni Bémol. Dans le sens exact il n’y auroit qu’un seul Ton Naturel, qui seroit celui d’ut ou de C Tierce majeure ; mais on étend le nom de Naturels à tous les Tons dont les cordes essentielles, ne portant ni Dièses ni Bémols, permettent qu’on n’arme la Clef ni de l’un ni de l’autre : tels sont les Modes majeurs de G & de F, les Modes mineurs d’A & de D. &c. (Voyez CLEFS TRANSPOSÉES, MODES, TRANSPOSITIONS.)

Les Italiens notent toujours leur Récitatif au Naturel, les changemens de Tons y étant si fréquens & les Modulations