Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/696

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


REMARQUES SUR LES INTERVALLES.

Un Intervalle d’un nombre donne de semi-Tons, a toujours deux rapports différens ; l’un comme venant de Quintes, & l’autre comme, venant de Quartes. La somme des deux valeurs de r dans ces deux rapports égale 12, & la somme des deux valeurs de s égale 7. Celui des deux rapports de Quintes ou de Quartes dans lequel r est le plus petit, est l’Intervalle diatonique, l’autre est l’Intervalle chromatique. Ainsi, l’Intervalle si ut, qui a ces deux rapports 23 : n5 & n7 : 24, est un Intervalle diatonique comme venant de Quartes, & son rapport est 23 : n5 ; mais ce même Intervalle si ut est chromatique comme venant de Quintes, & son rapport est n7 : 24. parce que dans le premier cas r = 5 est moindre que il r = 7 du second cas.

Au contraire, l’Intervalle sa la qui a ces deux rapports : n 4 : 22 & 25 : n8, est diatonique dans le premier cas où il vient de Quintes, & chromatique dans le second où il vient de Quartes.

L’Intervalle si ut, diatonique, est une seconde mineure ; l’Intervalle si ut, chromatique, ou plutôt l’Intervalle si si Dièse car alors ut est pris pour si Dièse) est un Unisson superflu.

L’intervalle fa la, diatonique, est une Tierce majeure ; l’Intervalle fa la, chromatique, ou plutôt l’Intervalle mi Dièse la, (car alors fa est pris comme mi Dièse) est une Quarte diminuée, Ainsi des autres. Il est évident, 1º. Qu’à chaque Intervalle diatonique correspond un Intervalle chromatique d’un même nombre de