Page:Roussel - Impressions d Afrique (1910).djvu/325

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la poitrine et les épaules seraient immunisées d’avance par le baume infaillible.

La tragédienne accepta l’offre de Bex, après s’être assurée de l’assentiment de Méisdehl, qui se montra confiante et brave.

Le tableau tout entier devait être joué sans dialogue. Mais, dans leurs études de mimique, Kalj et Méisdehl dépensaient tant d’intelligence et de bonne volonté qu’Adinolfa, encouragée par le succès, essaya d’apprendre à ses élèves quelques fragments de phrases traduits en français et propres à expliquer les différentes apparitions. La tentative donna de rapides résultats, et il ne resta plus dès lors qu’à perfectionner, jusqu’à la date du gala, les émouvants jeux de scène si bien compris par les deux enfants.